1- Introduction

Système informatique embarqués

Les systèmes embarqués sont des systèmes électroniques et informatiques autonomes, souvent temps réel, spécialisés dans une tâche bien précise capable d’acquérir une donnée, la traiter et la communiquer. Le terme désigne aussi bien le matériel (Hardware) que le logiciel (Software) utilisé.

L’information provient soit des IHM soit des capteurs, pour contrôler automatiquement ou manuellement le fonctionnement physique par des actionneurs et transmettre des informations aux utilisateurs.

Repères Historiques

Historiquement, le secteur industriel des transports (automobile, aéronautique, aérospatiale, ferroviaire, etc.) a été le pionnier dans leur conception et leur utilisation. Mais depuis quelques années, les nouveaux secteurs d’applications des objets connectés – considérés comme la troisième évolution de l’internet – offre de nouvelles opportunités

1967 : premier système embarqué de guidage lors de la mission lunaire Apollo 1971 : premier processeur produit par Intel  1984 : sortie de l’Airbus 320, premier avion équipé de commandes électriques informatisée
1998 : mise en service du métro informatisé sans conducteur Météor (ligne 14 à Paris)  1999 : introduction de l’expression « internet des objets » par Kevin Ashton 2007 : arrivée du smartphone

Interface Homme-Machine

Une Interface Homme-Machine (IHM) est une interface utilisateur permettant de connecter une personne à une machine, à un système ou à un appareil. Le flux d’informations à travers les IHM permet une interaction continue entre l’homme et la machine.

Les IHM peuvent prendre différentes formes : écrans directement intégrés aux machines, écrans d’ordinateur, tablettes tactiles ou smartphones,

Structure d’un Système embarqués

On peut distinguer deux parties au sein des systèmes, l’une agissant sur les flux de données, appelée chaîne d’information, l’autre agissant sur les flux de matières et d’énergies, appelée chaîne d’énergie.

Exemple : Système d’éclairage automatique

Capteurs

Un capteur permet d’acquérir une grandeur physique pour la transformer en grandeur « utilisable » par un système.

Cette information logique ou analogique acquise sera portée par un signal analogique ou numérique.

Information logique

Signal Numérique

Information Analogique

Signal Analogique ou Signal Numérique

Actionneurs

Les Actionneurs permettent de transformer l’énergie reçue en un phénomène physique (déplacement, dégagement de chaleur, émission de lumière …) pour répondre à un besoin donné.

Exemple : un moteur, une lampe, une DEL, un buzzer, …

2- Cours video

Video 1 :

Visionner la vidéo (ci dessous). Au lycée, la ressource se trouve sur le réseau pédagogique (dans MA CLASSE sur le serveur) pour limiter la consommation de bande passante vers l’extérieur (Internet).

Video 2 :

Visionner la vidéo de Gérard Berry ci-dessous sur les systèmes embarqués. En complément, on peut lire cet article du même auteur sur le site Interstices.

2- QCM

Répondre au ci-dessous jusqu’à l’obtention

Crédits

Une partie de la structure css/js a été réalisée par Nicolas Buyle-Bodin professeur au lycée Lacassagne, avec l’aide de Jean-Manuel Mény, professeur au lycée de la plaine de l’Ain. Ils ont travaillé pendant plusieurs centaines d’heures pour créer un site de formation à destination des enseignants du secondaire de l’académie de Lyon d’une grande qualité visible sur le portail Mathématiques du site académique. Ils ont eu la gentillesse de placer leur code source sous licence Creative Commons BY-NC-SA Respect de la Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Partage des conditions initiales à l’identique..

Nous les en remercions chaleureusement.

Ce document est placé de même sous licence Creative Commons BY-NC-SA Respect de la Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Partage des conditions initiales à l’identique..